AFMG

Accueil Articles & Actualités Uhlan - M-Model 1/35

Uhlan - M-Model 1/35
Montage et peinture par Raphaël M.

Petit article rapide sur le uhlan de M-Model (marque polonaise)
Toutes les couleurs sont prises chez Rembrandt (sauf mention contraire)
J’ai acheté cette pièce il y a quelques mois séduit par l’originalité du sujet : un cheval avec son masque à gaz n’est pas courant dans notre univers ! (bonne approche du Fantastique pour quelqu’un qui ne fait que dans l’historique)

Critique du kit
Le paquet reçu a largement été à la hauteur des attentes pour une pièce achetée 15 euros en Pologne : moulure impeccable, peu de rebouchage de trous, suppression des carottes plutôt facile. Conditionnement sûr : boite de carton bien rigide ! Attention cependant la résine est très fragile !!!
Une fois n'est pas coutume, je vais donner un lien externe pour la revue détaillée du Kit : j'ai malencontreusement effacé les photos réalisées avant montage du kit. lol036 .. je vous aime beaucoup mais je ne vais pas le nettoyer et le désouder pour réaliser l'article. lol001


Voici une vidéo réalisée sur le Kit

  1. Le décor est vraiment travaillé ce qui n’est pas pour déplaire, avec la présence au sol d’un casque Adrian, d’un étui de Masque à gaz ART17 (ce qui au passage invalide l’appellation de la pièce qui la date de 1915), cratères d’explosion et 3 douilles d’obus. Il est cependant dommage que le décor si travaillé ne soit pas fini : son coté droit est littéralement tranché ( ;-) ) bref je l’ai achevé à la pâte à bois.
  2. Pas de sabre ! pour un uhlan c’est un peu un comble ! j’ai dû en bricoler un avec une contrainte majeure : le positionnement de la toile roulé à l’arrière de la selle n’est pas exact et pour placer le sabre j’ai du faire avec : la garde n’est pas exacte! mais personnellement je préfère ça quand même. Pour ce sabre il faut prendre en compte qu’il s’agit d’une arme d’estoc et non de taille : lame droite peu aplatie utilisée comme une seconde lance : donc fourreau quasi cylindrique
    le sabre est positionné à droite!
  3. L’étui du fusil est sculpté pour être mis à la droite du cavalier… sauf qu’en réalité il était à gauche !
    Cela paraît d’ailleurs assez illogique : il me semble plus aisé de prendre le fusil à droite et l’épée à gauche, mais les photographies d’époque sont formelles. 
    positiondefusil.jpg
    (à noter que j’ai aussi vu des photos où l’épée était portée à gauche, mais alors le Mauser 95 était porté sans étui en bandoulière dans le dos.)
    Salzwedel.jpg
  4. La lance est fournie sous la forme d’une tige métallique : à vous d’en affuter les extrémités (la pointe de lance n'est pas celle de la photo du modèle)(9 / 1.8)… et d’en deviner la taille (3m07) (85)
    pointedelance.jpg

    (idem pour la flamme :!)
  5. Les mors du cheval donnés en photodécoupe ne sont pas exacts : j’ai un peu tordu ceux fournis pour avoir une forme globale plus satisfaisante. Je n’ai pas mis la chaine.
  6. Enfin le uhlan a le baudrier pour la dague et l’étui de masque à gaz … qui ne sont pas fournis… oubli ???? bref j’ ai bricolé un étui de masque à gaz (supposé masquer la dague). C’est un petit peu grossier mais au moins il ne manque pas !
    gaz.jpg


Peinture : Le cheval
C’était mon premier cheval : je n’ai pas hésité : j’ai suivi à la lettre le tutoriel de Bruno Leibowitz disponible sur le site de Métal Modèles. 2 heures 30 de travail pour un résultat qui m’a satisfait : très bien pour démystifier cette épreuve de l’équidé !
www.metal-modeles.com/images/peindre_un_cheval_def.pdf

Un peu d’uniformologie !

Les Uhlans portaient une tenue feldgrau avec une czapska recouverte d’une housse de camouflage jaunâtre au début 1914 puis feldgrau. La czapska a progressivement été abandonnée par les unités, le 2ème régiment de uhlan de la garde l’abandonnant enfin en février 1918. L’image fournie avec la boîte suggère qu’il s’agit d’un uhlan prussien (flamme de lance blanche et noire).Mais sauf modification (légère, il est vrai) des pattes d’épaules, vous ne pourrez faire qu’un uhlan saxon !!! Ces derniers avaient en effet des pattes d’épaules droites (comme notre modèle) quand les premiers avaient des pattes d’épaule en « goutte d’eau »
Vous ne pourrez pas faire de uhlan bavarois car la coupe de la uhlanka (vareuse) est complètement différente (suppression de l’accolade gauche devant (facile) accolades du dos très différentes (et là il y a un peu plus de boulot) enfin le col du bavarois est replié : mission quasi impossible !!!)
Voici un petit tableau des combinaisons qui vous sont offertes au sein des 21 régiments de ligne de Uhlans (UR) (ni les 3 régiments de la garde ni les deux régiments bavarois qui seraient difficiles à choisir ici):

N°UR Liseré de l’accolade boutons pattes d’épaule /liseré/inscription
1 rouge ponceau jaune blanc / A III
2 rouge ponceau jaune rouge ponceau /2
3 rouge ponceau jaune jaune citron / A II
4 rouge ponceau jaune bleu clair / 4
5 rouge ponceau blanc blanc / 5
6 rouge ponceau blanc rouge ponceau / CRIX
7 rouge ponceau blanc jaune citron / 7
8 rouge ponceau blanc bleu clair / 8
9 blanche jaune blanc /9
10 rouge carmin jaune rouge carmin /10
11 jaune jaune citron jaune citron /11
12 blanche jaune bleu clair /12
13 blanche blanc blanc / WRII
14 rouge carmin blanc rouge carmin/14
15 jaune citron blanc jaune citron /15
16 blanche blanc bleu clair/ GR
17 blanche jaune blanc / K
18 rouge ponceau jaune rouge ponceau / 18
19 rouge ponceau blanc rouge ponceau / KR
20 jaune blanc jaune d’or / WI
21 jaune jaune jaune /WRII

Il y a 3 régiments saxons à la flamme de lance blanc et vert (17, 18 et 21), deux régiments du Bade Wurtemberg (19 et 20) à la flamme rouge et noir et prussiens à la flamme blanc et noir ;

Visuellement on se rapportera aux planches uniformologiques suivant les codes de l’époque qui résument la tenue : uniforme de parade en haut et uniforme de campagne en rectangle. On notera que toute les pattes d’épaules sont à fond bleu foncé sauf pour les 17 et 18 et les inscriptions en rouge (sauf pour les UR N°2, 9, 10, 13, 14, et 18 qui sont en jaune et le 17 en blanc).

uniformologie.jpg


évidemment les couleurs ne sont pas exactes: papier vieilli (avec les limites chromatographiques de l'époque)probablement passé à la moulinette du fac similé avent de connaitre la moulinette des couleurs informatiques. le bleu clair est plus foncé que celui de l'impression et ce rapproche du bleu royal. les règlements uniformologiques avaient pour règle d'augmenter le contraste des couleurs pour en faciliter la lecture.

A noter que les boutons sont en tombac (alliage cuivre zinc qui a la propriété d’être très blanc si la proportion de Zinc atteint 20% et jaune si celle-ci est inférieure à 10%). C’est un métal plus brillant que le cuivre. Il était utilisé dans les cuirasses de parade de l’armée prussienne et les casques à pointe.
A noter que la flamme de lance n’était pas déployée en service. Normalement. Cependant on peut légitimement imaginer qu’une photo a servi le sculpteur et que la flamme a pu être déployée sur celle-ci.
Par facilité j’ai choisi le 18ème régiment de uhlans basé à Leipzig : je n’avais pas à retoucher les épaulettes, et gribouiller un 18 sur ces épaulettes me semblait plus simple que de tracer un monogramme.

Un peu d'Histoire

Initialement rattaché au XIXème corps d’armée, L’UR18 sera rattaché en avril 1915 à la 58ème division d’infanterie nouvellement créée ira avec elle sur le front de l’Est de juin à octobre 1915 puis d’avril à octobre 1917. Entre temps il passera 1916 devant Verdun, sur la Somme puis l’Aisne.
Compte tenu du décor on peut situer la pièce au tout début 1917
à l'issue de la guerre tous les régiments de uhlans sont dissous et ne seront pas reformés. seuls les polonais maintiendront la tradition du uhlan jusqu'en 40

Peinture : l'uniforme
Aiguillettes blanches, avec tressage aux couleurs du royaume : vert ici !
Verres des masques à gaz : c’étaient des verres jaunes (Mica) : jaune de cadmium moyen de chez Lefranc Bourgeois éclairés au blanc de titane et ombrés sur le pourtour avec de l’ocre de chair. Une fois la peinture sèche j’ai passé une couche de vernis mat de humbrol
Uniforme : j’ai pris le premier des 4 mélanges proposés par notre ami André pour le feldgrau : Noir de vigne et ocre jaune à parts égales et réglage de la valeur par le blanc de titane

Métaux : gris de payne + pte blanc de titane +poudre d’aluminium éclairage rectifié au gris de payne en brossage léger
Ne pas oublier de compléter le harnachement du cheval (étrivières, rênes et poitrail)
Sol traitement avec trois couleurs acrylique de Pebeo :
Eau : résine cristal de Pebeo teinté avec les couleurs :
Douilles d’obus : peinture bronze puis frotté avec un mélange vert cinabre moyen/vert oxyde de chrome

Et voici la pièce peinte!!!!!!!!!!!

IMG_4665Copier.JPG



IMG_4666Copier.JPG



IMG_4667Copier.JPG



IMG_4668Copier.JPG





Récapitulatif des principales couleurs utilisées

item base éclaircies ombres
feldgrau (noir de Vigne + ocre jaune) + blanc Ti ocre jaune + blanc Ti TOB
rouge ponceau Rouge de cadm foncé + Violet de cobalt Jaune de Cadm moy bleu céruléen
boutons jaune de cadmium moy. puis or blanc Ti XXXXX
bois lance TOB ocre jaune clair puis blanc Ti noir oxyde
cuirs /sellerie base du cheval + ocre de chair (LB) ocre jaune + blanc Ti ombre cheval
Vert de Saxe vert phtalo jaune ocre jaune clair puis blanc Ti TOB



En conclusion un kit bien sympathique, que je recommande malgré ses imperfections car la qualité de sculpture permet de garder bien du plaisir !

Documentation :
Des planches et des planches du règlement uniformologique allemand en vigueur:
verlustlisten.blogspot.fr/2013/09/die-un...deutschen-armee.html